Asso Panier d'Oseille

Voici toute l'histoire de la création de l'Association Panier d'Oseille


Le dimanche 18 mars 2018  <lespaniersdemathieu@gmail.com> a écrit :
Les paniers formidables: Attention la Saison 2018 démarre "sous haute surveillance"!!!

Cher(e)s abonné(e)s, et ami(e)s des paniers,

Je me permet de solliciter toute l’attention de votre bienveillante compagnie et fidélité qui entourent les distributions des paniers et mon activité d’élevage de volailles, pour vous annoncer que l’on ne mangera pas de volailles, ni leurs œufs, pour cette saison 2018 !

C'est une bien mauvaise surprise pour les élevages de volailles de qualité élevées en plein air. En 2018, les éleveurs sont sommés de mettre leurs installations et pratiques aux normes de la dite « Biosécurité » face à un risque de grippe aviaire.

Depuis un an et demi, avec la collaboration de l’Adabio, nous nous sommes regroupés entres petits éleveurs de volailles bio pour échanger et se préparer aux contrôles sanitaires et aux mesures de mise aux normes, restées imprécises jusqu’à il y a encore quelques semaines.

Certains d’entre nous ont déjà été contrôlé et le retour n’est pas bon, malgré la bonhomie apparente des contrôleurs, les avis défavorables sont majoritaires, notamment pour des élevages bien mois atypiques que notre imaginative petite ferme transhumante qui approvisionne nos paniers depuis 8 ans.

J’ai pour ma part reçu un courrier de la Préfecture qui annonce une visite anodine et obligatoire du vétérinaire sous peu pour une évaluation et un compte rendu, qui seront transmit à la Préfecture et aux services sanitaires du département.

ps:pour en savoir plus: Note de service croustillante aux vétérinaires dom tom "la Gestapo ne pouvait pas faire mieux" (ci-jointe)

Avec mon élevage de volailles pour le peu « atypique » je me retrouve en porte à faux.

. Aire bétonnée et récupération des eaux de lavages des véhicules en contact avec l'extérieur.
. Notre élevage de volailles est implanté en pleine « nature »!?? (case négative prévue à cet effet) .
. Notre élevage de volailles n’est pas raccordé directement au réseau d’eau et électricité.
. Notre élevage de volailles de races anciennes avec des couvées, des oiseaux de tous les âges livrés à leur instincts et déambulations naturelles n’est sanitairement pas acceptable !.
. Les bâtiments aussi pratiques et adaptés soient ils (petits, facilement nettoyages et mobiles) sont des « caravanes aménagées » et non une infrastructure de bâtiments spéciale volailles.
. De plus la proximité des moutons dans cette petite ferme en poly-élevages n’est admise que selon des rotations compliqués à gérer en terme de surfaces de prairies et de vides sanitaires, alors que j’avais choisi cette association poules-moutons pour l'absence de pathologies communes.
...

Lise Ducret d’Interbio émet des doutes quant à l’appréciation des services sanitaires concernant notre élevage de volailles en pleine nature, qui agrémente nos repas et ceci pour différentes raisons :

«  Pour rappel, les deux dernières années ont été fortement marquées par le retour d’Influenza Aviaire sur le territoire. Ces crises ont touchées essentiellement des élevages industriels du Sud-Ouest. Pour autant des mesures de Biosécurité, dictées par les pouvoirs publics, permanentes et obligatoires, sont à mettre en place sur tous les élevages de volailles d’ici le 1er juillet 2018 au plus tard. « Les cas de non-conformités majeures devront être signalées et faire l'objet le cas échéant de mise sous surveillance, d'ordre de réaliser des opérations de nettoyage et de désinfection aux frais de l'intéressé, d'interdiction de mise en place d'animaux etc… ». Le réseau bio, au côté d’autres partenaires, œuvre depuis 2 ans afin d’alerter l’administration sur l’incompatibilité de certaines de ses mesures avec nos petits élevages bio diversifiés. A l’image de Mathieu, beaucoup d’éleveurs restent perplexes quant à la pérennité de leur élevage face à ses obligations sanitaires et administratives toujours plus lourdes... »

Lise DUCRET Conseillère polyculture-élevage, Diversifications pour l’Adabio
03 81 66 28 32 - 07 78 12 22 41

Bon !! Je me retrouve temporairement dans une impasse pour l’élevage de volailles intimement liée à nos distributions formidables de paniers, mon revenu, et ma vie de petit éleveur.

Cependant malgré les nombreux barrages et déboires rencontrés durant ces années agricoles, avec la souplesse du roseau, nous allons encore une fois avoir l'occasion de maintenir nos distributions de paniers comme un pied de nez à ces normes qui épuisent les petites entreprises et fermes agricoles de notre belle France agricole en déconfiture!

Donc, je souhaiterai pour cela vous faire part d’une nouvelle possibilité et réorientation pour cette saison 2018!? dans un message qui va suivre…
"Mieux vaut essuyer une larme du paysan, que d'obtenir cent sourires du Ministre". Proverbe Chinois.

Merci pour votre prise de conscience,
A bientôt,


Mathieu Gros



---------- Message transféré ----------
De : <lespaniersdemathieu@gmail.com>
Date : jeudi 29 mars 2018
Objet : Les paniers formidables: Attention la Saison 2018 démarre "sous haute surveillance"!!!.2


Chers abonné(e)s et ami(e)s des paniers,

Je réponds à votre proposition de réduire mon élevage à 249 poules puisque les contrôles ne concernent que les élevages supérieurs à 250 volailles.

Bonne idée!! mais je suis référencé en Préfecture comme élevage supérieur à 250 poules, donc le contrôle aura lieu.

Pour faire face à l’obligation de mise aux normes qui vont bouleverser d’astreintes le quotidien des petits éleveurs de volailles en plein air, ajoutés à de coûteux investissements en matériels de mise au normes, il va falloir faire face au rouleau compresseur habillement mis en place par l’administration :

La forme de résistance que je vous propose n’est pas l’affront, l’arrogance, ni même la fuite ! mais dans un premier temps une forme de coopération!?

Car comme une avalanche : les pressions administratives et policières, amendes, injonctions de payer, huissiers, inculpations, contraintes à l’hospitalisation, pourraient rapidement être de mises, comme un récent drame pour l’éleveur Jérôme Laronze qui, récalcitrant et en fuite, a été froidement abattu de plusieurs balles dans le dos, par les gendarmes près de Mâcon l’année dernière.

https://reporterre.net/Jerome-Laronze-paysan-tue-par-les-gendarmes-le-recit-de-l-incroyable-drame


A notre groupe informel d’abonné(e)s et de consommateurs, engagé au premier rang d’une démarche efficace de santé publique, soucieux de consommer une alimentation qui ne nuit pas à la santé, emprunt d’une éthique sociale certaine, conscient de l’urgence écologique et de son soutien face à l’anéantissement génocidaire des petites fermes en France, je vous propose :

1) Tentative de mise aux normes grippe aviaire :

Je vais tâcher de retarder la visite vétérinaire et de la DDSCPP, afin de trouver le temps en un minimum d’investissements, de mettre aux normes de « BioSécu » la petite ferme, mais avec 0 (Zéro) poule !!

Ainsi j’espère que l’appréciation du vétérinaire soit effective par l’effort de mise aux normes et de la gêne que ces procédures occasionnent dans mon petit élevage dans cette lutte de la sournoise et insaisissable grippe aviaire.

Enfin et surtout, puisque les pouvoir publics se sont ridiculisés (Fin 2017) dans le plan inefficace de lutte vaccinale contre la FCO (fièvre catarrhale ovine), nous pourrions espérer une relative trêve de complications concernant cet élevage :

2) Augmenter le troupeau de moutons débroussailleurs et la vente de colis de viande:

Je souhaiterai augmenter mon joli petit troupeau de moutons Hampshire pour passer de douze à une troupe d’une cinquantaine de moutons.

Ces moutons Hampshire ont maintenant prouvés leur rusticité, pour la saveur de leur viande, et la qualité de leur laine.

Je vais enfin vous faire d'une nouvelle proposition pour le maintien de mon activité d’élevage et des distributions de paniers dans un mail qui va suivre..
Merci pour votre bienveillante attention,


Mathieu Gros




-------- Message d'origine --------
De : mat gros <lespaniersdemathieu@gmail.com>
Date : 27/04/2018 11:40 (GMT+01:00)
Objet : Distributions des paniers formidables, un nouveau souffle!


Cher(e)s amateur(e)s des paniers,

Je reviens enfin vers vous depuis mon email du 27 Mars pour vous informer d'une grande nouvelle!

Vient de se créer une association qui a pour objet le soutien de l’agriculture écologique et locale,…

Promise espérons le, à de belles récoltes, cette association porte le nom de « Panier d’oseille » !

Je compte, avec votre participation, y faire appel !

Voici l’explication :

Lors du médiatique sommet sur l’agriculture et l’alimentation 2017 dont les engagements s’estompent déjà comme un soupir de Grenelle de l’Environnement. Dans une période de multiples manifestations d’agriculteurs victimes de leurs «  sur-production » qui les appauvris toujours plus, un abonné du Technoparc m’a demandé : Mais Mathieu, combien arrivez vous à gagner par mois ? est-ce que vous vous en sortez ?…La question ?!

Hum, en 2009 fraichement diplômé, je lance mon élevage élaboré avec une pelote de laine, 2 ficelles, 3 planches et 8 clous ! 

Mon entourage fût d’abord dubitatif.
Puis, il s’est épaté un temps du maintien de cette petite ferme atypique dans une vie précaire, logé en caravane, avec pour seul statut celui de Paysan sans terre, durant six années.

Heureusement, je vais être porté par votre engouement pour les paniers, votre enthousiasme, et notre conviction commune, qu’une bonne l’alimentation est importante pour la qualité de nos vies à tou.te.s.

Hélas nous avons appris la nouvelle contrainte de norme grippe aviaire et sa mesure de bio-sécurité en 2018, mon élevage de volailles (semi-sauvage) ne pourra être renouvelé cette année.

L’aspect économique de cette aventure agricole aussi passionnante soit elle, n’est plus à la mesure des investissements pour le maintien de mon activité d’élevage de moutons, qui doit augmenter.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------


Cher(e)s client(e)s, cher(e)s ami(e)s, qui vous êtes rassasié(e)s des victuailles depuis 2010, les Paniers Formidables peuvent se maintenir!

Avec vos abonnements durant ces années, nous avons pu établir un système de production et de distribution de paniers formidablement équitable et abouti sur les plans Ecologique, Social, et de Santé.

Le fer de lance du commerce équitable certainement "la transparence" :

Vous avez pu découvrir le détail de mes comptes qui vous ont été joints; tout d’abord « Sans terre » sous le régimes RSI de 2010 à 2016, puis en tant qu’agriculteur depuis le 1er Avril 2016.

Force est de constater que :

. Je travaille pour un revenu (les prélèvements privés) d’environ 2,5 à 3,5 euros de l’heure… je n’ose plus compter, depuis toutes ces années.

. J’effectue heureusement ;) beaucoup d’heures pour atteindre quand tout se passe bien, un revenu de 500-600 euros par mois depuis 8 ans, cela reste si peu.

. Je n’ai heureusement pas contracté de crédit bancaire.

. Mes immobilisations représentent :

1) Un parc fantastique d’une quinzaine de vieilles caravanes aménagées. Stockage, atelier, remises de foin…
2) Une camionnette de livraison, financée grâce aux 3 premières années d’exonération RSI, qui depuis 7 ans, qui n’a pu être amorti faute de revenus, dont le turbo est endommagé et qui ne repassera pas le contrôle technique tant la rouille impressionnante sous chassis. Les garagistes me conseillent de ne plus mettre un euro dans les réparations de ce véhicule.

… un vieux tracteur, 4X4, outils, remorques…

J’en viens au fait :

Il a été décidé en urgence, avec ma collègue Cécile Devésa, et la mère de mon fils Ornella Fabbri, la création d’une association de financement participatif portant le nom salvateur de : « Panier d’oseille » !

Cette cagnotte associative permettrait de financer dans le tableau de trésorerie 2018:

. Un besoin important en trésorerie (en prêt)
. Le soutien d’achat d’une partie du troupeau de moutons: 3080 euros
. L’achat matériel et petit matériel: embrayage tracteur 750€, 4 pneus agraire env 600 €, poste à souder 200 €, groupeur petites bottes de foin env 400 € occasion, presse ou botteleuse petites bottes env 400 € occasion: environ 2350 €


Pour le petit paysan l’autonomie, financière et des semences, c’est sacré !
Mais là ! je ne peux plus me permettre de repartir pour 10 ans dans de telles conditions de revenus et de précarité de vie.

Que faire ?

Après une expérience professionnelle de 20 ans dans le tertiaire, notamment à Genève, avant ma reconversion en agriculture depuis 12 ans, je ne vous cache pas être un peu désappointé, à l’idée d’abandonner ces nourrissantes convictions, et cette vie passionnante et laborieuse, dans la petite agriculture.

Alors vous ! qui avez savouré ces victuailles des paniers, qui êtes conscients du déclin irrémédiable des petites fermes depuis des décennies, qui payez des impôts à un gouvernement qui se désengage complètement de la petite agriculture bio, ne serait-il pas judicieux, impartial et équitable de vous engager dans le soutien par un prêt et/ou un don déductible d’impôts que propose l’association de 1901 reconnue d’intérêt général « Panier d’oseille »?!!

Je serai tellement heureux, après 10 ans de sacrifices et d’engouement, que l’aventure des Paniers Formidables continue! Pour l’enracinement de notre Sécurité Alimentaire de Qualité !!

La présentation de cette association va suivre et le soutien via " Panier d’oseille" reste indépendant de votre abonnement (passé, présent, ou futur) ou non, aux distributions de paniers.  

 A bientôt,

Mathieu Gros



Envoyé le :mercredi 27 juin 2018 15:49
À : mat gros
Objet :Fwd: Présentation de la cagnotte associative Panier d'oseille!

Cher(e)s ami(e)s, cher(e)s abonné(e)s, et amateurs de bonne chair,

La saison des distributions des paniers 2018 est maintenant bien lancée !

Voici la  présentation de l’association : « Panier d’oseille » qui vise à encourager une pratique agricole écologique favorisant une alimentation de qualité, gage de santé et de vitalité mais surtout, d’apporter un soutien à la Ferme Ambulante atypique de Mathieu Gros, étroitement liée aux distributions des Paniers Formidables ».

Avec l'appui des premiers jours de Cécile Devésa la trésorière, et la maman du fils de Mathieu Gros, Ornella Fabbri la Présidente, l'association vient de voir le jour. Deux personnes de confiance, qui connaissent bien les difficultés rencontrées par les petites fermes pour se maintenir, ont été investi par le souhait de mettre en place un appui urgent et concret, financier et logistique, favorisant les échanges entre la ferme et des consommateurs soucieux de la qualité de l'alimentation.
L’objectif de cette association est de partager sous toutes ces formes (descriptions, photos, parrainages, ateliers découvertes,...) l’activité positive et parfois contraignante d’une activité fermière, familiale, aux pratiques traditionnelles et non-intensives.
Votre possibilité de contributions logistique et financière, permettront de défendre une activité agricole dont les objectifs sont d’assurer la qualité nutritionnelle, gustative, que constitue une alimentation fraîche et biologique rimant avec le respect de la terre, l’eau, les animaux et des hommes.

Le nouveau défi de l’alimentation « éco-responsable » est une consommation croissante de protéines végétales tendant à diminuer la consommation de viande.
C’est une formidable chance pour les « consom’acteurs » de disposer d'approvisionnement en circuits courts de fruits et légumes extra frais, et qui pour un budget équivalent, peuvent s’orienter vers de la viande d'une qualité incomparable avec l’élevage industriel.

Mathieu Gros souhaiterait poursuivre dans son activité agricole afin d’espérer un meilleur équilibre financier qu’une petite ferme en polyculture-élevage traditionnelle et biologique peut attendre, en débrayage avec les pratiques agricoles intensives omniprésentes.
Nous sommes nombreux à avoir profité des Paniers avec la compréhension des grands enjeux alimentaires de nos petits « Paniers Formidables ».
Le bouche à oreille que vous avez généré a toujours été redoutablement efficace pour nos nouvelles adhésions aux Paniers. Un jour peut-être ? loin du nouvel ordre mondial… notre groupe pourrait se proclamer : Communauté de la Super Fourchette ? La Tribu des joyeux Cornichons ?… Une communauté « Gex’ Set  » très branchée!
Les besoins sont d’abord matériel et financier!
Notre rapport à l’argent peut-être un sujet délicat, un peu gênant, tabou même !!?
Les paysans depuis des siècles et partout, sont considérés comme la classe, la caste,.., la plus basse et la plus pauvre, corvéable et courageuse à la guerre, la moins cultivée et si peu reconnue dans la Société, la moins rémunérée dans sa besogne, alors même que le fruit de son travail, situé derrière l’air et l’eau, n’a de nos jours jamais été aussi industrialisé et chimiquement manipulé par la folle cupidité de l’agro-business !

La petite paysannerie a été désertée durant l’ère industrielle et aurait quasiment disparue en France, faute de pouvoir vivre convenablement.
Un retour à la terre pour une alimentation de qualité se produit avec les petits agriculteurs bio, il faut les soutenir !!

Nous restons confiants car le montant de vos dons, ne seraient-ce que d’un euro symbolique par jour, est accessible à tout le monde! (ex : malgré ses petits revenus, Mathieu Gros donne symboliquement  10 euros/mois depuis 10 ans à Green Peace, montant insensible dans son budget,...). Les éventuels freins seraient ailleurs, personnels ,..
A ce sujet l’association se réjouit déjà de mesurer votre degré d’altruisme et de conscience écologique ?
…Une chance d’être confronté à la « puissance utile » de l’argent qui omnubile le Monde du matin au soir, et bien aujourd’hui votre participation peut conforter notre Sécurité Alimentaire de Qualité.

Au fil du temps voici à quoi vos dons pourraient être utilisés (sur factures et justificatifs):

. Achats du petit matériel agricole, fournitures et d’entretien
. Achat d’une partie du troupeau de moutons: 3000 euros
. Provision d’un futur camion de livraison occasion des paniers : env 5000 euros (urgent)
. 4 Pneus tracteur neufs (sécurité de travail) : 800 euros (urgent)
. Réparation segmentation tracteur: env 700 euros
. Débroussailleur à fléaux 135 cm : 1000 euros
. Moutonnière métallique occasion: env 700 euros
. Moteur froid caisse-isotherme occasion: env 1000 euros
. Botteleuse occasion: env 900 euros
. Motoculteur et outils de travail du sol d’occasion : 1500 euros 

Petits abris en tôles bac acier et ossatures bois auto-construits:
. Abris à moutons , et petits abris tracteur, matériels sensibles aux intempéries, foin, …env 80 m²; env 3000 euros.

Création d’un fond "bâtiment et foncier":

Pour envisager un jour d'arrêter de vivre en caravane et l’éventualité de louer une petite ferme dans le village, construire une grange agricole, pour plus confort de vie, de travail et de stockage. (15% de vos dons).
Pour la poursuite de l’aventure des paniers, cet appel n’est pas limité à notre cercle restreint des abonné(e)s.

Aussi si vous connaissez dans votre entourage des personnes sensibles à l’écologie,... jusqu’à ce vieil Oncle Picsou qui se serait enrichi de manière peu éthique et souhaiterait soulager un peu sa conscience, faîtes leur suivre, Un grand merci !!

Vous trouverez ci-joints les statuts, le contrat d’apport avec droit de reprise, et le contrat de don à l’association Panier d’oseille.
Cette année étant relativement décisive à la vue de mon absence de rémunération, nous compterons principalement sur votre engagement par vos dons, sachant que les « Apports avec droit de reprise » sont plutôt utiles durant les mois d’hiver pour palier un besoin de trésorerie jusqu’aux premières récoltes.
Pour l’association Panier d’oseille, merci et bravo !

Association Panier d'oseille
Lieu dit "Sous la grange"
39 240 Vescles-Boutavent





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez faire un commentaire qui sera envoyé au modérateur du blog et il sera publié dès que possible s'il est bien en rapport avec notre blog.
Merci