lundi 27 février 2017

De la taille des fruits



Livré à votre réflexion, ce petit paragraphe est bien sûr valable pour les autres espèces fruitières, agrumes, avocats, mais aussi pommes, poires, tomates et scoubidous.

La taille des fruits varie :
  • d’une espèce à l’autre (pamplemousse ou pomelo)
  • d’une variété à l’autre (là, on n’en a qu’une en pomelo mais prenons exemple des variétés de clémentines : les précoces récoltées fin octobre sont globalement plus petites que celles récoltées fin décembre).
  • Ensuite sur un même arbre, çà varie encore beaucoup : c’est comme dans un village ou dans une famille, il y a des grands, des moins grands et des carrément petits de taille. Mais tous ont la même origine et il n’y a pas de principe pour décréter d’après la taille - le poids - qui est meilleur ou moins bon.
En magasin les fruits sont souvent de même taille.
Parce qu’ils ont été calibrés avant d’être emballés.
Ce n’est pas spontané, ni naturel mais obligatoire en raison de la "normalisation" qui règlemente la vente des fruits et légumes
La normalisation est rédigée sur des critères de présentation uniquement ! (taille ou poids + critères d’aspect visuel)
Sur un même arbre la taille des pomelos va de 200 g à près de 1 kg, la plupart des pomelos se situant dans la tranche des 300 – 400 g. Et tous sont également bons !
Les tailles moyennes sont souvent préférées par habitude prise et souvent vendues plus cher.
Les "trop petits" ou "trop gros" sont souvent délaissés par les magasins (par manque de place, pour éviter les erreurs, il n’y a qu’une sorte de pomelo) car ils se vendent moins vite, toujours par habitude. Pour éviter de les jeter, ils sont généralement expédiés à des prix d’appel.

La qualité des fruits ne se juge pas par leur taille, 
ni leur aspect, ni leur prix : elle se goûte !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez faire un commentaire qui sera envoyé au modérateur du blog et il sera publié dès que possible s'il est bien en rapport avec notre blog.
Merci